La chasse au gibier au Maroc génère plus de 1,2 milliard de dirhams par an avec 80 000 Marocains et 3 000 touristes pratiquant ce sport chaque année. Le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) envisage de promouvoir le tourisme de chasse au Maroc, en l'utilisant comme outil de développement rural. En effet, la chasse présente un réel potentiel socio-économique. Actuellement, environ 3 000 touristes par an viennent chasser au Maroc alors que les autorités concernées souhaitent porter ce nombre à 15 000 d'ici 2024. Pour Chafik Jilali, président de la Fédération royale marocaine de la chasse, le Maroc est une destination de choix pour le tourisme de chasse, par son infrastructure d'hébergement comparable à celle de l'Europe et par ses réseaux de transport, y compris des aéroports dans le sud du pays, pour les touristes souhaitant chasser dans cette région. La diversité du jeu est également un atout. Le gibier de chasse comprend le sanglier, le lièvre, le lapin, la perdrix et les oiseaux aquatiques. La commission a créé des réserves de chasse dans tout le pays.

Contactez-nous